L'alimentation durant l'enfance et l'adolescence

Pour le public jeune, une alimentation adaptée et équilibrée possède un rôle physiologique et des bienfaits physiques indispensables à son développement sensitif et corporel :

  • Développer un appareil locomoteur sain (os, muscles et articulations).
  • Développer un appareil cardiovasculaire sain (cœur et poumon).
  • Garder un poids approprié.

L’alimentation est aussi une étape de découverte, d’expérience de goûts et de dégoûts et possède un grand rôle dans la construction de soi :

  • Construction de sa personnalité alimentaire (habitudes alimentaires prises dés le plus jeune âge).
  • Construction de son histoire alimentaire.
  • Développement des sens (vue, odorat, toucher, goût).
  • Affirmation de soi et de ses choix.

L'enfance

Avec l’avancée en âge se modifie les besoins. Dés l’âge de 3 ans, le changement des rythmes de vie de l’enfant débute avec l’entrée à l’école et modifie ses dépenses énergétiques. De 3 à 11 ans l’enfant traverse une période de croissance et d’apprentissage intense qui nécessite des recommandations.
De 6 mois à 3 ans : Manger bouger

L'adolescence

Avec le début de la puberté la croissance s’accélère, les besoins se modifient et les situations d’alimentation se multiplient (famille, amis, restauration scolaire, etc.). L’adolescence est une période transitoire où se construit la santé future de l’adulte, les études montrent par exemple qu’un surpoids qui se développe à l’adolescence persiste plus facilement à l’âge adulte. L’adolescence est également une période clé dans la construction identitaire et l’alimentation peut y prendre une importante part :

  • Rapport à soi, image du corps.
  • Estime de soi.
  • Apparition des troubles alimentaires.
  • Construction de représentations sur les aliments et leurs apports.
  • Moyen de socialisation.

PNNS : J'aime manger, j'aime bouger. Le guide de la nutrition pour les ados





Ce site a été développé par l'IREPS Auvergne-Rhône-Alpes dans le cadre du programme Réactivité qui bénéficie d'un soutien financier de la DRDJSCS et de l'ARS