Alimentation et situation de précarité

Selon le Haut Comité de Santé Publique, les personnes en situation de précarité se trouvent dans un état d’instabilité sociale caractérisé par la perte d’une ou plusieurs sécurités, comme celle de l’emploi, qui leur permettent habituellement d’assumer leurs responsabilités professionnelles, familiales et sociales et de jouir de leurs droits fondamentaux.
Elles représenteraient entre 20 et 25 % de la population française. Les populations en situation de précarité connaissent de réelles difficultés pour accéder à une alimentation équilibrée. Véritable enjeu de santé et de société, les politiques publiques se mobilisent pour pallier cet état, miroir des inégalités sociales de santé, qui s’associe souvent à un isolement social, à des difficultés d’accès aux soins.

L’étude ABENA 2011-2012 dresse les constats suivants au niveau de la santé nutritionnelle de ces publics :

  • Une forte prévalence à l’obésité (particulièrement chez les femmes).
  • Une forte prévalence à certaines pathologies (hypertension artérielle, diabète, etc.).
  • Les niveaux de fréquence de consommation de certains aliments sont éloignées des recommandations et inférieures à celles de la population générale. Pour exemple, seuls 6.5% déclarent manger au moins cinq fruits et légumes par jour.

Ces constats sont réaffirmés dans l'étude INCA 3 qui soulignent que les comportements alimentaires sont le reflet des inégalités sociales

Une alimentation équilibrée et variée devient un réel enjeu pour cette population qui en est éloignée et qui la rend particulièrement sensible au développement de pathologies et à l’isolement social. Le Plan Alimentation Insertion tente de répondre à cette double problématique par une sensibilisation nutritionnelle des personnes recourant à l’aide alimentaire et la création de lien social afin de favoriser une réinsertion.

L’OPNALIM (Observatoire Pauvreté Nutrition Alimentation) à travers ses différentes publications met en évidence qu'en France, plus d’un adulte sur dix vit dans un foyer en situation d’insécurité alimentaire pour raisons financières et a une alimentation de moins bonne qualité nutritionnelle. Ces études permettent de comprendre un peu plus les différents profils alimentaires et les inégalités de consommation alimentaire.

Le PNNS a développé des outils de sensibilisation sur les problématiques nutritionnelles pour accompagner les publics en situation de précarité et/ou d’exclusion. Ces outils sont à destination des travailleurs de l’aide alimentaire et aux usagers.





Ce site a été développé par l'IREPS Auvergne-Rhône-Alpes dans le cadre du programme Réactivité qui bénéficie d'un soutien financier de la DRDJSCS et de l'ARS