\ Accueil \ Alimentation et santé \ Alimentation : une influence sur les comportements

Activité physique et alimentation : quand les acteurs s’engagent pour la promotion de la santé des publics en Rhône-Alpes


Comprendre les comportements alimentaires

Afin de comprendre ces choix alimentaires insuffisants malgré la diffusion de recommandations il est indispensable de resituer l’individu dans un milieu constitué de déterminants qui influencent son alimentation.
L’INPES a identifié les grands déterminants du comportement alimentaire :

  • Pays, société
  • Environnement alimentaire-niveau socio-économique
  • Facteurs physiologiques
  • Aspects individuels
  • Lien social, convivialité, indentification
  • Facteurs socioculturels.

En tant que professionnel, il est important de savoir identifier les facteurs sur lesquels il est possible d’agir, identifier des leviers d’action pour mener vers d’autres choix alimentaires.
Seuls les facteurs biologiques/physiologiques (déterminants intra-personnels) ne peuvent être influençables, bien qu’il soit indispensable de les prendre en compte. Ils recouvrent les besoins nutritionnels, les aptitudes sensorielles, l’état de santé, l’âge, le sexe, etc.
Cependant il est possible d’intervenir sur d’autres facteurs :

  • Facteurs liés à l’environnement physique.
  • Facteurs liés à l’environnement social.
  • Déterminants intra-personnels.

Ces environnements et déterminants peuvent avoir un rôle facilitateur des choix alimentaires :


Impact de l’environnement physique
Même si il est nécessaire de chercher à agir sur les individus, il faut également agir sur les milieux. De nombreux éléments sont à considérer :

  • Environnement alimentaire (offre alimentaire de proximité, diversité de l’offre).
  • Situation alimentaire (production, climat, etc.).
  • Transports existants et accessibles pour joindre l’offre alimentaire.


Impact de l’environnement socioculturel
L’influence culturelle est présente dès la naissance et influence l’ensemble du comportement alimentaire. Elle s’exprime dans la façon de prendre le repas, les significations associées, le choix des aliments, le rythme des repas, etc.

L’environnement social impacte grandement le choix de comportements alimentaires équilibrés en fonction de l’offre alimentaire proposée dans des lieux de vie comme le travail, l’école. Les différents groupes d’appartenance influencent aussi ces temps de prises alimentaires par des mécanismes d’identification, de différenciation sociale (restauration scolaire, etc.).


Déterminants intra-personnels
L’acte alimentaire et les choix qui en découlent c’est également mobiliser des croyances et des représentations. Vouloir comprendre les comportements alimentaires c’est saisir les valeurs que portent ces comportements. Ainsi le Baromètre santé nutrition 2008 met en avant le poids des représentations dans l’alimentation. Il y distingue l’acte alimentaire et l’acte culinaire et leurs représentations associées.

Le baromètre avance également d’autres catégories de facteurs d’influence dans la compréhension des choix alimentaires des populations :

  • Facteurs influençant la composition des menus.
  • La perception de l’équilibre alimentaire.
  • Perception des différentes natures des aliments.
  • Perception des différents niveaux de consommation des aliments.
  • Les obstacles à la consommation de certains aliments.

Pour aller plus loin:

INRA : Les comportements alimentaires. Quels en sont les déterminants ? Quelles actions, pour quels effets ?



Haut de page - © IREPS 2010