\ Accueil \ APS et santé \ Les fonctions des APS

Activité physique et alimentation : quand les acteurs s’engagent pour la promotion de la santé des publics en Rhône-Alpes


Les fonctions des APS

L’activité physique et sportive est un déterminant majeur de la santé. En tant que tel, c’est une pratique qui doit être envisagée dans un environnement à la fois physique et socioculturel, susceptible d’évoluer tout au long de la vie d’un individu.
Bien que l’on ait tendance à exposer en priorité les bienfaits pour la santé physique, la pratique d’une activité physique régulière impacte positivement d’autres champs de la vie, apportant des bénéfices psychologiques et sociaux.


Ces bénéfices sont présents :

  • Pour toute augmentation du niveau d’activité physique.
  • Pour tout âge.
  • Pour les sujets non porteurs de pathologie non transmissible en termes de prévention primaire.
  • Pour les sujets porteurs de pathologie non transmissible en termes de prévention secondaire. et d’amélioration de la qualité de vie.

Ils permettent (cf. expertise collective de l’’INSERM , 2008) :

  • Un grand bénéfice sanitaire.
  • La réduction de l’incidence des grandes pathologies dégénératives.
  • L’impact positif sur le bien-être, le stress et la dépression.

Ces bénéfices sont d’autant plus présents si une activité physique régulière est couplée à une pratique sportive.

Les bénéfices physiques

Les effets d’une activité physique régulière sont aujourd’hui bien connus. D’une façon générale, l’activité physique permet de :

  • Protéger la santé physique.
  • Etre en forme.
  • Améliorer la condition physique.

Pour être plus précis, la pratique d’APS régulière modérée permet d’agir positivement sur :

  • Les chiffres de tension artérielle
  • Les taux de sucre dans le sang
  • Le taux de cholestérol
  • Le maintien du poids corporel
  • La fonction musculaire
  • Le capital osseux
  • Le système cardiovasculaire
  • La prévention de certains cancers (sein, côlon)
  • Etc.

Les bénéfices sociaux

La pratique d’une activité physique revêt une dimension sociale liée à l’émulation provoquée par l’appartenance à un groupe donnant place à des échanges, des rencontres avec d’autres pratiquants. A ce titre, l’expertise de 2008 de l’INSERM situe la "compagnie des proches et la rencontre avec les autres" comme des raisons fréquemment avancées dans le choix d’une pratique d’activité physique.


Elle permet principalement de:

  • Favoriser l’intégration sociale et lutter contre l’isolement social.
  • Lutter contre l’exclusion.
  • Facteur de cohésion sociale, favorise la mixité dans les pratiques.
  • Sentiment d’appartenance à un groupe.
  • Facteur de motivation.

Les bénéfices psychologiques

La pratique d’APS, qu’elle soit individuelle ou réalisée en groupe, apporte de nombreux bénéfices psychologiques, agissant sur le bien être émotionnel et la perception de soi.


Elle permet de :

  • Diminuer les niveaux d’anxiété et de dépression.
  • Améliorer le sentiment de bien-être et de qualité de vie subjective.
  • Développer un sentiment de compétence.
  • Développer l’estime de soi.
  • Encourager la motivation dans d’autres taches et réalisations.

Il est important de souligner la très grande action de l’activité physique et sportive au niveau de l’anxiété et de la dépression. L’activité physique réduit l’anxiété de la population générale adulte. Elle diminue le niveau de dépression de populations très diverses et devrait être proposée, selon l’Inpes, dans toute prise en charge de la dépression, des conseils pratiques existent.

Pour aller plus loin:

INPES : Compte-rendu de la session Sport et activité physique: les bienfaits de la pratique, au-delà de la santé physique



Haut de page - © IREPS 2010